Actualité internationale

Jeudi 26 novembre 2009 4 26 /11 /Nov /2009 08:55
Depuis la rentrée, mon planning est très chargé.
J'espère pouvoir vous faire un compte-rendu prochainement de mes nombreuses interventions.

Aujourd'hui, je participe à la "Global Conference" des Ateliers de la Terre qui prépare au sommet de Copenhague.
On m'a sollicitée pour débattre de l'accessibilité, vaste sujet mais combien indispensable dans une perspective de développement durable.


Voici le programme :

--- JEUDI 26 NOVEMBRE 2009 ---

13h15 – 13h30 Allocution de Monsieur Philippe Augier, Maire de Deauville

 

13h30 - 14h LES ENJEUX DE LA CONFÉRENCE DE COPENHAGUE par Monsieur Jean Louis Borloo, Ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

 

14h -14h15 « Les 100 mots de Copenhague et du changement climatique vus par les Français », Denis Muzet, Président de l’Institut Médiascopie

 

14h 15- 14h45 Introduction par Erik Orsenna, Académicien et Franck Riboud, Président Directeur Général, Danone

 

14h45 - 15h45 Ouverture : À LA VEILLE DE COPENHAGUE, POURQUOI NE PEUT-ON PLUS PENSER COMME AVANT ?

  • Miguel de Fontenay, Président et CEO, INEUM Consulting

  • Alexander Likhotal, Président et CEO, Green Cross International (Suisse)

  • Claude Lorius, membre de l’Académie des sciences, glaciologue, climatologue, directeur de recherche émérite du CNRS, Lauréat de la médaille d’or du CNRS 2002, membre du GIEC (IPCC), Lauréat du Prix Blue Planet Environment en 2008

  • Finn Mortensen, Président, Climate Consortium (Danemark)

Modérateur : Bernard de la Villardière, M6, Président de l’association des Journalistes du Press Club de France

 

16h00 - 17h30 ATELIER 1 : COMMENT GÉRER L’IRRÉVERSIBILITÉ ET FAVORISER LA RÉVERSIBILITÉ ?

Le modèle de développement occidental, fondé sur l’industrialisation et le capitalisme, qui s’est peu à peu généralisé au niveau planétaire, a été utilisé sans égard pour l’utilisation des ressources si bien que certaines dégradations environnementales apparaissent aujourd’hui comme irréversibles. Face aux changements irréversibles (fonte des glaces, perte de biodiversité, pétrole, etc.), on ne peut qu’essayer de gérer une situation inédite. On fait alors appel aux concepts d’adaptation et de transformation : pour anticiper les défis - en particulier énergétiques - les entreprises expérimentent de nouveaux modèles de gestion des ressources, remettant ainsi en cause les grands équilibres industriels. En revanche, d’autres phénomènes sont réversibles (la déforestation ou les émissions de CO2). Pour permettre une action concertée et efficace, il faut donc définir les niveaux de rupture  irréversible dans tous les domaines de la nature pour que ceux-ci deviennent des indicateurs d’action politique, et ne se cantonnent pas uniquement à la sphère purement scientifique.

 

  • Daniel Nahon, Agronome, Académicien, professeur de géosciences à l’Université de France

  • Henri Djombo, Ministre de l’Economie Forestière (République du Congo)

  • Dr Pedro Leon, en charge de l’initiative « Paix avec la Nature » (Costa Rica)

  • Christian Polge, Président, Coca-Cola France.

Modératrice : Katrin Bennhold, Journaliste, International Herald Tribune

 

 

JEUDI 26 NOVEMBRE 2009 (SUITE)

 

18h00 - 19h00 Focus

Focus 1 : Peut-on encore stopper l’effondrement de la biodiversité ?

En partenariat avec le WWF

  • Ahmed Djoghlaf, Secrétaire Exécutif, Convention sur la Diversité Biologique (Canada)

  • Serge Orru, Directeur Général, WWF

  • Lucien Chabason, Membre du Comité Scientifique & Technique et Président du Plan Bleu pour la Méditerranée, Fondation Prince Albert II de Monaco, Directeur délégué de l'IDDRI

  • Xavier Le Roux, Directeur de la Fondation pour la Biodiversité

  • Abdeladim Lhafi, Haut-commissaire aux Eaux et à l’Environnement (Royaume du Maroc)

Modérateur : François Marot, Rédacteur en Chef, National Geographic

 

Focus 2 : Anticiper Copenhague : des solutions opérationnelles dans la grande consommation

  • Catherine Gomy, Directrice de la Qualité et du Développement Durable, Mouvement E.Leclerc

  • Bertrand Commelin, Directeur relations & Affaires Extérieures, Nestlé Waters FB

  • Tristan Lecomte, Président Alter Eco

  • Véronique Wallon, Directrice de la Stratégie et du Développement Durable du Réseau Ferré de France

Modérateur : Marie- Jeanne Husset, Directrice de la rédaction, 60 millions de Consommateurs

 

19h – 19h30 Faces à faces

Face à Face 1. Quelle traduction politique pour le développement durable?

  • François Mancebo, Professeur de géographie et d'aménagement, Université Joseph Fourier

  • Fodé Sylla, Chargé de Mission Développement Économique Zone Afrique, Areva, Membre du Conseil Économique Social et Environnemental
    Modérateur : Michel Taube, Directeur Fondateur, Toogezer

 

Face à Face 2. Qui va payer la dette écologique ?

  • Cyria Emelianoff, Maître de conférences, Université du Maine

  • Guillaume Sainteny, directeur des études économiques et de l'évaluation environnementale au ministère de l'Ecologie et du développement durable, enseignant à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et à l’Ecole Polytechnique

Modératrice : Laure Noualhat, Libération

 

Face à Face 3. Information Durable : un devoir de transparence auprès des citoyens

  • Denis Muzet, Président de l’Institut Médiascopie

  • Pierre-Samuel Guedj, Directeur, Publicis Consultants

Modératrice : Eva Roque, Chef des informations, Télé 7 Jours

 

 

 

 

 

 

--- VENDREDI 27 NOVEMBRE 2009 ---

8h30 - 9h15 Corners

Corner 1 : Imaginons la France de demain

  • Christophe Guyard, Directeur Marketing, Schneider Electric

 

Corner 2 : Solutions et bonnes pratiques pour piloter la performance de sa stratégie Développement Durable

  • Nicolas Rietsch, Strategy and Change, IBM Global Business Services

  • Laurent Barnier, Associé, BGFI

  • Isabelle Carcassonne, Performance Management, IBM Software Group

 

Corner 3 : LU’Harmony, construire une filière blé unique respectueuse de l’environnement, en partenariat avec les Agriculteurs

  • Jean-Philippe Pare, Président Directeur Général de LU France

  • Alain Guillemin Directeur Général de Terrena

 

9h30 - 11h ATELIER 2 : FACE AUX CONTRAINTES, LES POLITIQUES DE RÉGULATION SUFFISENT-ELLES ?

À l’heure actuelle, un certain nombre de contraintes s’exercent sur la communauté internationale. On pense en premier lieu au caractère limité des ressources énergétiques, et notamment le pétrole. Ensuite, on peut évoquer le défi de la croissance démographique ou encore le phénomène de migrations climatiques. Mais comment agir face à ces contraintes ? Cette question nous conduit à revenir sur la notion d’arbitrage : doit-on privilégier la nature ? Comment mettre en place cet arbitrage ? Aujourd’hui, on se rend compte que si le monde des dirigeants parle de régulation, c’est parce que ce concept permet de réguler le libéralisme et son modèle de développement. Mais est-ce véritablement un concept capable de faire évoluer le monde ?

 

  • Thierry Raes, Président d’Ecobilan, Associé, PricewaterhouseCoopers

  • Carmen María Escoto Fernández, Magistrat à la Cour Suprême de Justice (Costa Rica)

  • Alice de Brauer, Directrice du Plan Environnement du Groupe Renault

  • Jean-Pol Poncelet, Directeur Développement Durable et Progrès Continu, Areva

  • Nicole Guedj, Présidente de la Fondation Casques Rouges, Présidente, WICO France

Modérateur :

 

11h – 11h30 Pause

 

11h30 - 12h30 Focus

Focus 3 : Les enjeux de l’éco-mobilité

  • Fabien Derville, Membre du Directoire et Directeur Général, Norauto Groupe

  • Marianne Vanderschuren, Maître de conférences au département de génie civil, Université de Cape Town (Afrique du Sud)

  • Jean-Pierre Farandou, Directeur Général Délégué, SNCF Proximités

  • Odile Kirchner, Directrice du programme Nouvelles Offres Mobilités, Renault

Modérateur : Hubert Coudurier, Directeur de la rédaction du Télégramme de Brest

 

 

 

 

Focus 4 : Mobiliser l’économie carbone au service la biodiversité, du développement et des communautés

  • Urs Brodmann, Membre du Comité Executif, First Climate

  • Bernard Giraud, Vice President - Sustainability and Shared Value Creation, Danone

  • Djibo Leyti Ka, Ministre de l’Environnement, de la protection de la nature, des bassins de rétention et des lacs artificiels (Sénégal)

  • Anada Tiega, Secrétaire Général, Convention Ramsar (Niger)

Modérateur : Michel Ktitareff, Les Echos

 

12h30 – 14h Déjeuner

 

14h - 15h30 ATELIER 3 : QUELLES VALEURS COMMUNES DANS UN MONDE MULTIPLE ET COMPLEXE ?

L’humanisme, conception de l’homme au centre de l’univers, semble aujourd’hui quelque peu dépassé. Qu’en est-il de l’humanisme surtout prométhéen à l’heure de la prise en compte de la biosphère ? Ces deux concepts d’humanisme et de biosphère apparaissent comme étant diamétralement opposés ; et face à cette opposition, on a pendant longtemps privilégié les valeurs de 1789, l’égalité et la liberté. Mais aujourd’hui, face à de nombreuses interrogations, on met de plus en plus en avant le concept d’équité, cantonné cependant dans une sphère de philosophie politique, sans arriver à en faire une valeur de référence commune pour les peuples. D’un point de vue politique, on peut se demander si le modèle de démocratie athénienne sera encore possible à 9 milliards d’habitants. Ne faut-il pas inventer un autre modèle qui permette aux peuples de prendre leur destin en mains, au moment où l’individualisme est de plus en plus présent, même au sein des civilisations les plus holistes ? Ou au contraire faut-il s’inventer les fondements d’un destin collectif de l’humanité respectueuse de la nature ?

  • Mercedes Erra, Présidente, BETC Euro RSCG

  • Dominique Lafont, Directeur Général, Bolloré Africa Logistics

  • Bernard Perret, Membre du Conseil Général de l’environnement et du développement durable, Ministère de l’Écologie, de l’Énergie du Développement Durable et de la Mer

  • Salifou Sawadogo, Ministre de l’Environnement et du Cadre de vie (Burkina Faso)

Modérateur : Jean-Marc Sylvestre, Directeur adjoint de l'information de TF1 et LCI, Membre du Conseil d’Administration du Press Club de France

 

 

15h45 – 16h15 Grand Témoin : Jacques Richier, Directeur Général, Allianz

 

 

16h30 – 17h00 Grand Témoin : Madame Rachida Dati,

Ancien Ministre, Député Européen, Maire du VIIème arrondissement de Paris  

 

 

 

17h15 – 17h45 Faces à faces

Face à Face 4. Le développement durable est-il en passe de définir une nouvelle sensibilité éthique ?

  • Dominique de Courcelles, Directeur de recherche, CNRS

  • Michel Puech, Maître de conférences, Université Paris IV – Sorbonne

Modérateur : Amobe Mevegue, Directeur de la publication, Afrobiz, Journaliste, RFI

 

Face à Face 5. Les NTIC, levier du développement durable en Afrique ?

  • Gabriel Cohn Bendit, Président, Les Amis d’Europe Ecologie

  • Léon-Charles Ciss, Directeur Marketing, Orange-Zones AMEA

Modératrice : Anne-Sophie Novel, Fondatrice Ecolo Info

 

 

Face à Face 6. Est-ce la fin des paradis fiscaux?

  • Luc Lamprière, Directeur, Oxfam France

  • François d'Aubert, ancien Ministre du Budget et de la Recherche, Délégué général à la lutte contre les juridictions et les territoires non-coopératifs

Modérateur : Jacques Secondi, Grand Reporter, Le Nouvel Économiste

 

 

Face à Face 7. L’éducation au développement durable dans les banlieues

  • Sonia Imloul, membre du Conseil économique et social, chargée de mission Action sociale à la Délégation interministérielle à la Ville.

  • Jacques Bregeon, fondateur du CHEE&DD, Collège des Hautes Etudes de l'Environnement et du Développement Durable

Modérateur : Mamadou Gaye, Journaliste, Fondateur MG Consulting

 

Face à Face 8. Le poste de directeur développement durable est-il voué à disparaître ?

  • Hélène Valade, Présidente C3D, Directrice du Développement durable, Lyonnaise des Eaux

  • Jacques Kheliff, Directeur du Développement Durable, Rhodia

Modératrice : Sylviane Villaudière, Présidente, Alliantis

 

 

18h00 – 19h00 Focus

Focus 5 : Le développement durable dans les pays en voie de développement : défis et perspectives

  • Hamid Narjisse, Vice Président, Parlement (Royaume du Maroc)

  • Issouf Baco, Ministre de l'Environnement et de la Lutte contre la Désertification (République du Niger)

  • Joaquin Munoz, Directeur Général Max Havelaar

  • Jean-Pierre Elong Mbassi, Secrétaire Général, CGLUA (Bénin)

  • François Naoueyama, Ministre de l'Environnement et de l'Ecologie, (République Centrafricaine)

Modératrice : Christine Oberdoff – Rédactrice en Chef, Ushuaïa TV

 

Focus 6 : Quelle sécurité énergétique pour demain

  • Pr Aboubacar Namoda, Conseiller spécial du Président de la République du Niger en Développement solaire

  • Abdelkebir Zahoud, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'Environnement, chargé de l'eau et de l'environnement (Royaume du Maroc)

  • Bruno Rebelle, Directeur Général, Synergence

Modérateur : Jean-Louis Caffier, journaliste, LCI, Président, Association Climat Énergie Humanité Médias.

 

--- SAMEDI 28 NOVEMBRE 2009 ---

 

8h30 - 9h15 Corners

Corner 3 : Enquête SNCF / Norauto

  1.  
    • Bénédicte Barbry, Directrice de la communication et du développement durable, Groupe Norauto

  • Jean Louis Jourdan, Directeur du Développement Durable, SNCF

Corner 4 : Étude sur la modélisation économique du rôle du véhicule électrique

  • Jean-Charles Hourcade, Directeur Centre International de Recherche sur l’Environnement

et le Développement

 

Corner 5 : L'observatoire HSBC de la confiance climatique 3eme édition : quelles évolutions mondiales ?

  • Marine de Bazelaire, Directrice du Développement Durable - HSBC France

 

 

9h30 – 10h30 Focus

Focus 7 : Quel sera le climat des affaires en 2050 ?

En partenariat avec WBCSD (World Business Council for Sustainable Development)

  • Dr. Per Sandberg, Directeur Général du Business Role Focus Area et Directeur de projet Vision 2050, WBCSD

  • Elizabeth Pastor-Reiss, Fondatrice et Directrice, Ethicity, cabinet de conseil en développement durable et marketing éthique

  • Boualem M’Rakach, Président de la Confédération Algérienne du Patronat, Membre fondateur et représentant de l’Union Maghrébine des Employeurs Algériens et Président Directeur Général du Groupe Algérien « entreprises communes »

  • Benoît Gougeon, Directeur des secteurs pour la division logicielle, IBM France

  • Antoine Gambi, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Régionale et de la Francophonie, (République Centrafricaine) 

Modérateur : Dominique Pialot, Journaliste, La Tribune

 

Focus 8 : La croissance verte est-elle l’unique solution à la crise ?

En partenariat avec l’UNEP (United Nations Environnemental Program)

  • Fabrice Bonnifet, Directeur Développement Durable et Qualité Sécurité Environnement, Groupe Bouygues

  • Philippe van de Maele, Président, Ademe

  • Gilles Vermot-Desroches, Directeur Du Développement Durable Schneider Electric

  • Abdoulaye Dia, Membre de l'Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal, Président de la Commission scientifique de la Grande Muraille Verte (Sénégal)

  • Chrysostome Mekondongo, Ministre Délégué auprès du Ministre d’Etat aux Mines, à l’Energie et à l’Hydraulique, (République Centrafricaine)

Modérateur : Didier Ades, France Inter, Membre du Conseil d’Administration du Press Club de France

 

10h30 – 11h Pause

 

11h - 12h30 ATELIER 4 : COMMENT CIVILISER LA CRISE ?

Face à la récurrence des épisodes de crise, qui semblent se répéter inlassablement au fil du temps, on peut se demander si « la crise » ne devient pas un état permanent, dont la banalisation empêche les reconstructions. L’inconscient collectif mondial aurait-il intériorisé les ruptures comme des phénomènes à accommoder, pour continuer « comme avant » la marche du monde? Au regard du comportement schizophrénique des gouvernants, qui mettent en scène les plans de lutte contre la crise sans aller jusqu’à des ruptures pourtant indispensables, on peut le soupçonner. L’histoire montre que l’absence de courage politique, l’incapacité à délimiter, y compris juridiquement, l’avant de l’après, mène à la plus dramatique des ruptures : la guerre, dont le risque au 21ème siècle est permanent. Ce refus de concevoir les ruptures salutaires exprime finalement un manque de confiance dans la part « humaine » des peuples, et laisse le champ libre à « l’ensauvagement » insidieux. Les trois derniers millénaires ont construit une civilisation prométhéenne et triomphante, mais aujourd’hui, la civilisation ne consiste-t-elle pas à rompre avec Prométhée pour construire une civilisation compatible avec les équilibres de la biosphère ?

 

  • André Brahic, Astrophysicien au Commissariat à l’Energie Atomique

  • Baltasar Garzon, Juge, Audencia Nacional (Espagne)

  • Hervé Le Treut, Membre de l’Académie des Sciences, Directeur, Fédération Institut Pierre Simon, Professeur à l’Ecole Polytechnique

  • Marc Fossier, Directeur exécutif Responsabilité Sociale d'Entreprise. France Télécom – Orange

  • Charles Milhaud, Ancien président des Caisses d’Épargnes, Président de CM conseils

Modérateur : Sylvain Attal - France 24

 

 

12h30 - 13h Grand Témoin : Abdoulaye Bio Tchané,

Président, Banque Ouest Africaine de Développement (Togo)

 

13h - 14h30 Déjeuner

 

 

14h30 - 15h Grand Témoin : Jacques Toubon,

Ancien Ministre, Secrétaire Général du Cinquantenaire des Indépendances Africaines en 2010

 

 

15h15 – 15h45 Tribunes

Tribune 1. MSN

  • Alexandre Michelin, Directeur Editorial et des Contenus de MSN.fr, groupe Microsoft

Tribune 2. Club XXIème Siècle

  • Chenva Tieu, Directeur, On Line productions, Eurotrésorerie, Club XXIème siècle

  • Fleur Pellerin, Conseillère Référendaire à la Cour des Comptes, Club XXIème Siècle

 

Tribune 3. Appel pour une République multiculturelle et post raciale

  • François Durpaire, Docteur et Agrégé d'histoire et Co-fondateur du mouvement Pluricitoyen, Directeur de l’Institut des Diasporas Noire Francophones

Tribune 4. L’accessibilité des personnes à mobilité réduite

  • Nathalie Bellity, Consultante Associée, Ethic RH

  • Christine Deloy, Directrice du Développement International, Lucien Barrière

  • Eric Derville, Président, Fondation Norauto, Fondateur, Norauto Groupe

 

16h00 – 16h45 Session de clôture : LA RESPONSABILITE COMME CLE D’UN FUTUR DESIRABLE 

  • Bettina Laville, Avocate Associée, Landwell & Associés, Fondatrice et Présidente d'honneur du Comité 21, Présidente du Mouvement "Vraiment Durable"

  • Corinne Lepage, députée européenne, 1ère Vice Présidente de la commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire, membre de la délégation du Parlement Européen dans les négociations de Copenhague, ancien Ministre de l’environnement





Par Nathalie Bellity - Publié dans : Actualité internationale
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 7 novembre 2008 5 07 /11 /Nov /2008 22:13

Rien ne sera jamais plus comme avant depuis que les américains ont élus un homme d'un grand charisme dont la couleur de peau est noire comme 44° Président.

Les américains viennent de mettre un terme à huit années d’une des présidences les plus désastreuses des Etats-Unis où Georges W. Bush. a laissé se creuser les inégalités et embarqué son pays dans des stratégies militaires sans issue honorable, en Irak et en Afghanistan.
Un défi difficile attend le nouveau président Obama qui devra aussi répondre à la crise économique et financière avec un taux de chômage de 6,5%, record depuis 1994.

Au delà de cet aspect,  l'élection de Barack OBAMA à la Présidence des Etats-Unis marque aussi un symbole, un pas historique supplémentaire dans la lutte contre les discriminations et ce, plusieurs décennies après l'élection en 1933 de Franklin Roosevelt, handicapé par les séquelles d'une attaque de poliomyélite.

Similitude, tous deux ont étudié au sein de la célèbre et grande université d'Harvard.  Les américains ont fait confiance à leurs compétences et n'ont pas hésité à élire des candidats avec des différences. C'est ainsi que Barack OBAMA a réussi à s’imposer, notamment grâce à sa capacité à dépasser le clivage racial pour incarner le rêve américain
La force du message envoyé au reste du monde et donc à la France sert à la fois de leçon et d'injonction :
- elle montre la possibilité de faire du rêve américain une réalité partout ailleurs.
- elle sonne le temps du renouvèlement en ouvrant le champs de l'action positive

C'est pourquoi, j'en appelle aux grandes familles politiques de notre pays à promouvoir les talents composant la diversité sociologique de la France. C'est à dire à mettre en oeuvre, dès aujourd'hui, leurs discours enflammés si louangeux à l'égard du peuple américain.

Concrètement, cela suppose d'offrir une visibilité aux personnes handicapées, aux minorités ethniques, souvent compétentes mais actuellement sous représentées ou exclues dans la représentation politique (et dans la vie économique), par :
- des actions volontaristes assorties d'un renforcement des sanctions pour discrimination,
- des campagnes militantes,
- et par la lutte contre le cumul des mandats.

Ancrée dans les valeurs républicaines dont elle est si fière, la France ne saurait faire face à ses responsabilités pour accomplir enfin elle aussi
sa propre révolution civique. Yes, we can too !
Par Nathalie Bellity - Publié dans : Actualité internationale
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 3 juillet 2008 4 03 /07 /Juil /2008 19:02

La France a appris hier soir à 21h16, par le ministre de la Défense colombienne, la libération d’Ingrid Betancourt et de 14 autres otages. La jeune femme, capturée par les Farc alors qu’elle était en pleine campagne électorale, vient de passer six années de détention dans la jungle.

A 46 ans, c’est une femme qui est apparue pleine de courage et d’énergie. On aurait pu penser trouver une femme abattue par des années d’une détention extrêmement dure. On a trouvé une femme en bonne santé, très énergique, ne se plaignant pas, mais tournée vers les hommes, son peuple, sa patrie. A peine libérée, en treillis des Forza spéciales combiennes sur une base militaire, elle a trouvé la force de faire un long discours plein de charisme et d’empathie, parlant de son pays, de sa famille, des gens qui l’ont aidée, remerciant ceux qui l’ont soutenue, répondant aux journalistes, s’interrompant juste le temps d’une prière avec les gens qui l’entouraient. En français, elle a remercié le président Sarkozy, mais aussi Jacques Chirac, qui l’a soutenue à un moment où il n’était pas « politiquement correct » de s’intéresser aux otages colombiens. La Franco-colombienne, amie de Dominique de Villepin qui a été son professeur à Sciences-po, a été interrogée sur ses ambitions politiques. On sait que son cœur bat à gauche, qu’elle a appelé son parti « Oxygène », et qu’elle n’a jamais arrêté de faire de la politique durant ses six années de détention. Bien sûr, la question était prématurée, et Ingrid Betancourt l’a écartée en remerciant le président Uribe de la qualité de sa présidence et de l’influence positive qu’il a eue sur la Colombie au cours de ses deux mandats. Cependant, la qualité extraordinaire de son premier discours la replacent d’emblée parmi les leaders de la Colombie. En France, les députés, qui hier soir examinaient les 35 heures, ont interrompu leur séance pour une standing ovation ; et Hervé Marot, le président des comités de soutien français, appelle tous ceux qui veulent fêter l’événement à se rassembler aujourd’hui à 17 h. sur le parvis de l’Hôtel de ville de Paris.

Pour Alvaro Uribe, le président colombien dont le père a été tué par les Farc, cette libération par la voie militaire est une grande victoire. Une opération baptisée « Jaque », très soigneusement montée en un mois et demi, à la suite d’une d’infiltration, et qui a été conduite sans un coup de feu. Un avion de la république française devrait conduire la famille d’Ingrid Betancourt et Bernard Kouchner à Bogota dans la journée, pour retrouver cette femme de caractère, porteuse d’une vision pour son pays.

Je ne peux que m’associer au bonheur de tous ceux qui se félicitent du retour d’Ingrid Betancourt, et souhaiter que l’ensemble de notre classe politique prenne modèle sur le courage et les valeurs de cette femme d’exception.


Par Nathalie Bellity - Publié dans : Actualité internationale
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Recommander

W3C

  • Flux RSS des articles

Présentation

Texte libre

Stomy Bugsy, Doc Gynéco qui nous ont fait l'honneur de venir lors de l'inauguration de l'association C' La Vie à Sarcelles. C'était pour un concert caritatif en faveur des personnes handicapées en octobre 2005.

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés