Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog pour une vraie égalité pour tous
  • Blog pour une vraie égalité pour tous
  • : Pour réagir dans cette société qui exclut plus qu'elle n'intègre en mettant à l'écart une frange de nos concitoyens, je me suis engagée avec Europe Ecologie et je figure en 6e position sur la liste des Alpes Maritimes en vue des élections régionales.
  • Contact

Texte libre

Souffrir d'une situation de handicap, c'est avoir des limitations dans les faits et gestes de tous les jours au niveau du travail, de l'accessibilité, de la participation sociale...  Ces situations engendrent des inégalités. Notre objectif d'égalité doit s'accompagner de mesures spécifiques vis à vis de celles et ceux qui souffrent de handicap et de discriminations. C'est une exigence morale si nous voulons enfin réduire les inégalités.

 


9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 12:42

PHOTO-LISTE-06.jpgLa liste Europe Ecologie des Alpes -Maritimes conduite par André Aschieri a été présentée à la presse la semaine dernière. Laurence Vichnievsky, tête de liste régionale a rappelé lors de cette présentation  à Nice, l’idée principale de la campagne : « Mettre l’homme au centre des politiques publiques ».

Elle a insisté sur l’attachement d’Europe-Ecologie aux entreprises, créatrices d’emplois, pour peu qu’elles privilégient la proximité ou s’inscrivent dans l’innovation technologique, notamment en matière de développement durable.

Je me situe en 6è position sur cette liste et je suis très fière de la place qui a été accordée, à travers moi, aux causes que je défends. Professionnelle de l’emploi des personnes handicapées, en m'engageant à Europe Ecologie,  je souhaite aussi porter le combat de toutes les personnes handicapées pour une Région PACA plus accessible et plus solidaire. Avec mes colistiers, nous considérons que le combat pour l'égalité est  la base de l'engagement écologiste. Sur Facebook, j'ai créé un groupe qui compte déjà plus de 800 amis, pour constituer un observatoire des politiques du handicap. Avec Europe Ecologie, je compte fonder cet observatoire.

Europe écologie, c’est la diversité des parcours, associatifs,  le rassemblement des militants de toutes les causes avec des objectifs communs au niveau social et éthique. C’est une autre façon de faire de la politique. J’espère réussir à vous faire partager mon engagement pour Europe Ecologie.

Partager cet article

Published by Nathalie Bellity - dans Elections régionales 2010
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 11:59
photo-cannes.jpgDans le cadre de la campagne, je suis intervenue à Menton mercredi soir dans un débat sur l'éthique en politique avec Laurence Vichnievsky .

J'ai en particulier dénoncé la suppression annoncée des chambres régionales des comptes qui est un coup dur pour la démocratie et la remise en cause du contrôle des finances locales.
J'ai également présenté la charte Anticor et nos engagements en matière de transparence et de gestion éthique avant d'expliquer notre programme. Expliquer comment faire de la politique autrement, sans pratiquer le clientèlisime, sans tricher, en parlant vrai... cela paraît évident mais c'est presque incongru dans notre région !
J'en profite pour rappeler que mon engagement à Europe Ecologie s'inscrit dans la continuité de ma bataille, en tant que ex porte-parole de l'association "Anticor", contre la corruption des élus. Je me retrouve pleinement dans le combat éthique mené par Laurence Vichnievsky- ancienne juge et désormais chef de file d'Europe Ecologie en PACA- au sein du système judiciaire français (affaires Erika, frégates de Taiwan...).
Attachée au service public, je partage également la vision d'André Aschieri, tête de liste Europe Ecologie dans les Alpes Maritimes, maire de Mouans-Sartoux, qui a choisi de gérer l'eau de sa commune en régie directe et qui est un grand défenseur des services publics.

Avec eux et tous mes colistiers, nous pouvons apporter à la gestion régionale une image en rupture totale avec certaines pratiques et défendre le service public contre toutes les tentatives des groupes privés de faire du profit sur des biens essentiels.


Partager cet article

Published by Nathalie Bellity - dans Elections régionales 2010
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 10:09
PHOTO-NAT-LENGLET.jpgOutre les faits localisés que j'évoquais ici hier, je voulais expliquer comment durant mes dix années d'engagement au PS, j'ai été progressivement déçue puis découragée. J’ai par exemple écrit plusieurs contributions sur le handicap, qui n’ont servi qu’à remplir les placards de la rue de Solférino. J’intervenais dès que je le pouvais pour cette cause mais sans succès, j’ai fait des dizaines de propositions dans mon livre… sans résultats. Enfin, lors du dernier congrès, le pôle écologique n’a représenté qu’un misérable 1,5%, puis il y a eu des votes avec tant d’anomalies que j'ai perdu confiance dans la démocratie interne... N’étant plus en phase, j’ai décidé de rendre ma carte en 2008.  Début 2009, Europe Ecologie commençait à se développer et j’y ai cru très vite… En juin 2009, j’ai voté Europe Ecologie parce que cela correspondait vraiment à mes attentes et mes valeurs tant en termes d’éthique, d’écologie, de santé… J’ai pensé à nos enfants et ce qu’on leur laissera plus tard.

Je suis persuadée que le progrès social passe  principalement par l’écologie pour améliorer nos conditions de vie : santé, alimentation, accès à l’énergie…  Anticiper l’avenir avec de nouvelles pratiques politiques et choisir les bonnes personnes, cela me semble plus qu’essentiel.

Je garde évidemment de bonnes relations avec la majorité de mes anciens camarades du parti socialiste.

Partager cet article

Published by Nathalie Bellity - dans Europe Ecologie
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 16:53
Vous avez été nombreux à réagir mon précédent article, à me demander les raisons de mon engagement à Europe Ecologie dont je défendrai les valeurs et le projet pour les élections régionales en PACA dans les Alpes-Maritimes.

Je reprends le fil de ce blog en vous exposant ce qui m'a progressivement éloigné du PS. Mais au-delà des multiples causes qui peuvent paraître isolées ou localisées, je voudrais préciser que si j’ai quitté le Parti socialiste en 2008, c'est d'abord parce que je n'y retrouvais plus les valeurs humanistes pour lesquelles j’avais adhéré 10 ans plus tôt.


Lors des vœux d’Anticor, j’ai accepté de relater quelques faits  que j'ai vécus de près et qui m'ont profondément choqués venant d'élus socialistes. Les journalistes
de Bakchich m'ont permis d'en évoquer quelques-uns  dans la vidéo que vous pourrez visionner ici :


Même si je peux considérer qu'il s'agissait de paroles isolées de la part du député-maire de Sarcelles, il faut savoir que ces propos demeurent scandaleux et communautaristes  et qu'ils n’ont jamais été sanctionnés par le Parti socialiste
Et cela semble perdurer depuis que j'ai quitté la ville.... Toujours sur bakchich.fr, le conseiller régional MRC, Rachid Adda, membre lui aussi d’Anticor et conseiller municipal de l’opposition, révélait dans une  interview qu’il aurait reçu des menaces de mort de la part d'un élu du groupe socialiste sarcellois.

Je me réserve aussi le droit de révéler les faits graves dont j’ai été témoin à plusieurs reprises. A chaque fois et malgré mes alertes, le Parti socialiste est resté silencieux. Cette page est maintenant tournée et je ne suis ni amère, ni déçue de cette expérience politique.
Ces pratiques se situent à l'opposé de ce qui m'a poussé à m'investir en politique. Vous l'aurez  compris, je suis une fervente républicaine qui aime le dialogue et le débat argumenté 
mais dans le respect de la personne humaine et de la dignité de chacun.

Partager cet article

Published by Nathalie Bellity - dans Archives Sarcelles
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 11:02

europe-eco.jpgUne conférence débat très intéressante a eu lieu mardi dernier à Cannes avec Roger Lenglet et  Jean Luc Touly autour du livre "Europe Ecologie, miracle ou mirage ?".

Ils ont également été interviewés à Nice Matin et Var Matin notamment sur le thème de la corruption. Un point essentiel de notre campagne à Europe Ecologie. Je vous invite à lire l'article ci-dessous....

Il est temps de changer les pratiques politiques ! 


 

Mardi 26 Janvier 2010

 

NICE-MATIN
 
 

« La corruption priorité des écolos »

 

Interview

C'est un cocktail détonnant que ce mouvement d'Europe écologie, tout jeune pour ne pas dire tout vert, qui a remporté la timbale aux élections européennes. Dans le shaker, des ingrédients qui se secouent énergiquement et aussi divers que Daniel Cohn-Bendit, la figure emblématique de Mai 68, l'ex-juge Eva Joly, Jean-Paul Besset, ami de Nicolas Hulot, l'altermondialiste José Bové et l'égérie montante des Verts, Cécile Duflot. À travers leur livre (1), Roger Langlet, philosophe et journaliste d'investigation, et Jean-Luc Touly, membre d'Europe écologie, nous font pénétrer dans les coulisses de cette nébuleuse écolo.

Le choix d'un juge pour conduire la liste en région PACA a-t-il une signification particulière ?

Jean-Luc Touly. Pour de nombreux électeurs qui s'inquiètent des progressions de l'affairisme mafieux et de la dépénalisation des affaires, oui ! Choisir un juge comme Laurence Vichnievsky, qui a instruit le dossier Elf avec Eva Joly, cela prend bien sûr du relief sur la Côte d'Azur.

Quelles sont les chances de Laurence Vichnievsky ?

Roger Lenglet. Grandes, d'après nos propres indications.

Après Eva Joly et Vichnievsky, Halphen est en route. Plus que l'environnement, la lutte contre la corruption ne devient-elle pas un label pour Europe écologie ?

RL. Oui, et c'est même une priorité de son programme. La candidature de Nathalie Bellity parmi les têtes de listes des Alpes-Maritimes en est aussi une illustration. Elle est membre de l'association Anticor, créée par le juge Halphen pour lutter contre la corruption. André Aschieri, également tête de liste, combat très activement aussi les collusions entre les élus les plus cyniques et les pires pollueurs. En fait, beaucoup de magistrats et de personnalités connues pour cette lutte ont rejoint les listes d'Europe écologie et les comités de soutien partout en France. Ils ont une conscience aiguë des entreprises en faillite à cause des mastodontes qui faussent la libre concurrence et qui s'arrogent les marchés publics à coups de commissions, d'intimidations et de pantouflage.

Que peut espérer le mouvement en termes d'audience électorale et de présidences de régions ?

JLT. Personne n'avait prévu l'énorme succès d'Europe écologie aux Européennes, hormis le frère de Daniel Cohn-Bendit, Gaby. Certains sondages montrent que le PS peut passer derrière Europe écologie en l'Ile-de-France, Rhône-Alpes et Midi-Pyrénées.

Si c'est le cas, Europe écologie pourrait-elle snober les primaires à gauche ?

JLT. Certains le pensent, même en cas de résultat moyen.

Nicolas Hulot peut-il être candidat à la Présidentielle de 2012 ?

JLT. Nos investigations montrent qu'il peut être un candidat redoutable et qu'il y réfléchit vraiment. Il sait s'entourer de conseillers compétents et les leaders d'Europe écologie sont prêts à le soutenir. Même certains dirigeants des Verts réfléchissent déjà à cette éventualité et lui apporteront toute leur aide s'il prend des engagements sérieux sur le plan écologique et social.

Jusqu'où peuvent aller les multinationales pour barrer la route à Europe écologie et à son escadron d'anciens magistrats ?

RL. D'un côté, elles vont tenter de séduire les leaders et de s'aliéner ceux qui risquent d'être élus, car leurs futurs marchés publics en dépendent. Elles ont aussi compris que l'orientation écologique de l'économie peut leur permettre de gagner beaucoup d'argent par des investissements soutenus par les subventions européennes et une fiscalité favorable, comme c'est déjà le cas avec l'éolien. D'un autre côté, elles vont tout faire pour neutraliser les élus d'Europe écologie les plus incorruptibles, ceux qui veulent limiter le lobbying et les malversations par des sanctions vraiment dissuasives. Par exemple, interdire aux entreprises condamnées pour corruption de se représenter devant les collectivités soudoyées. Le projet fait très peur aux grandes prédatrices…

jmraffaelli@nicematin.fr

(1) Europe écologie : miracle ou mirage ? Document. éditions First Société. 208 pages. 14, 90 euros.

 

JEAN-MARC RAFFAELLI

 

Partager cet article

Published by Nathalie Bellity - dans Europe Ecologie
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 08:55
Depuis la rentrée, mon planning est très chargé.
J'espère pouvoir vous faire un compte-rendu prochainement de mes nombreuses interventions.

Aujourd'hui, je participe à la "Global Conference" des Ateliers de la Terre qui prépare au sommet de Copenhague.
On m'a sollicitée pour débattre de l'accessibilité, vaste sujet mais combien indispensable dans une perspective de développement durable.


Voici le programme :

--- JEUDI 26 NOVEMBRE 2009 ---

13h15 – 13h30 Allocution de Monsieur Philippe Augier, Maire de Deauville

 

13h30 - 14h LES ENJEUX DE LA CONFÉRENCE DE COPENHAGUE par Monsieur Jean Louis Borloo, Ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

 

14h -14h15 « Les 100 mots de Copenhague et du changement climatique vus par les Français », Denis Muzet, Président de l’Institut Médiascopie

 

14h 15- 14h45 Introduction par Erik Orsenna, Académicien et Franck Riboud, Président Directeur Général, Danone

 

14h45 - 15h45 Ouverture : À LA VEILLE DE COPENHAGUE, POURQUOI NE PEUT-ON PLUS PENSER COMME AVANT ?

  • Miguel de Fontenay, Président et CEO, INEUM Consulting

  • Alexander Likhotal, Président et CEO, Green Cross International (Suisse)

  • Claude Lorius, membre de l’Académie des sciences, glaciologue, climatologue, directeur de recherche émérite du CNRS, Lauréat de la médaille d’or du CNRS 2002, membre du GIEC (IPCC), Lauréat du Prix Blue Planet Environment en 2008

  • Finn Mortensen, Président, Climate Consortium (Danemark)

Modérateur : Bernard de la Villardière, M6, Président de l’association des Journalistes du Press Club de France

 

16h00 - 17h30 ATELIER 1 : COMMENT GÉRER L’IRRÉVERSIBILITÉ ET FAVORISER LA RÉVERSIBILITÉ ?

Le modèle de développement occidental, fondé sur l’industrialisation et le capitalisme, qui s’est peu à peu généralisé au niveau planétaire, a été utilisé sans égard pour l’utilisation des ressources si bien que certaines dégradations environnementales apparaissent aujourd’hui comme irréversibles. Face aux changements irréversibles (fonte des glaces, perte de biodiversité, pétrole, etc.), on ne peut qu’essayer de gérer une situation inédite. On fait alors appel aux concepts d’adaptation et de transformation : pour anticiper les défis - en particulier énergétiques - les entreprises expérimentent de nouveaux modèles de gestion des ressources, remettant ainsi en cause les grands équilibres industriels. En revanche, d’autres phénomènes sont réversibles (la déforestation ou les émissions de CO2). Pour permettre une action concertée et efficace, il faut donc définir les niveaux de rupture  irréversible dans tous les domaines de la nature pour que ceux-ci deviennent des indicateurs d’action politique, et ne se cantonnent pas uniquement à la sphère purement scientifique.

 

  • Daniel Nahon, Agronome, Académicien, professeur de géosciences à l’Université de France

  • Henri Djombo, Ministre de l’Economie Forestière (République du Congo)

  • Dr Pedro Leon, en charge de l’initiative « Paix avec la Nature » (Costa Rica)

  • Christian Polge, Président, Coca-Cola France.

Modératrice : Katrin Bennhold, Journaliste, International Herald Tribune

 

 

JEUDI 26 NOVEMBRE 2009 (SUITE)

 

18h00 - 19h00 Focus

Focus 1 : Peut-on encore stopper l’effondrement de la biodiversité ?

En partenariat avec le WWF

  • Ahmed Djoghlaf, Secrétaire Exécutif, Convention sur la Diversité Biologique (Canada)

  • Serge Orru, Directeur Général, WWF

  • Lucien Chabason, Membre du Comité Scientifique & Technique et Président du Plan Bleu pour la Méditerranée, Fondation Prince Albert II de Monaco, Directeur délégué de l'IDDRI

  • Xavier Le Roux, Directeur de la Fondation pour la Biodiversité

  • Abdeladim Lhafi, Haut-commissaire aux Eaux et à l’Environnement (Royaume du Maroc)

Modérateur : François Marot, Rédacteur en Chef, National Geographic

 

Focus 2 : Anticiper Copenhague : des solutions opérationnelles dans la grande consommation

  • Catherine Gomy, Directrice de la Qualité et du Développement Durable, Mouvement E.Leclerc

  • Bertrand Commelin, Directeur relations & Affaires Extérieures, Nestlé Waters FB

  • Tristan Lecomte, Président Alter Eco

  • Véronique Wallon, Directrice de la Stratégie et du Développement Durable du Réseau Ferré de France

Modérateur : Marie- Jeanne Husset, Directrice de la rédaction, 60 millions de Consommateurs

 

19h – 19h30 Faces à faces

Face à Face 1. Quelle traduction politique pour le développement durable?

  • François Mancebo, Professeur de géographie et d'aménagement, Université Joseph Fourier

  • Fodé Sylla, Chargé de Mission Développement Économique Zone Afrique, Areva, Membre du Conseil Économique Social et Environnemental
    Modérateur : Michel Taube, Directeur Fondateur, Toogezer

 

Face à Face 2. Qui va payer la dette écologique ?

  • Cyria Emelianoff, Maître de conférences, Université du Maine

  • Guillaume Sainteny, directeur des études économiques et de l'évaluation environnementale au ministère de l'Ecologie et du développement durable, enseignant à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et à l’Ecole Polytechnique

Modératrice : Laure Noualhat, Libération

 

Face à Face 3. Information Durable : un devoir de transparence auprès des citoyens

  • Denis Muzet, Président de l’Institut Médiascopie

  • Pierre-Samuel Guedj, Directeur, Publicis Consultants

Modératrice : Eva Roque, Chef des informations, Télé 7 Jours

 

 

 

 

 

 

--- VENDREDI 27 NOVEMBRE 2009 ---

8h30 - 9h15 Corners

Corner 1 : Imaginons la France de demain

  • Christophe Guyard, Directeur Marketing, Schneider Electric

 

Corner 2 : Solutions et bonnes pratiques pour piloter la performance de sa stratégie Développement Durable

  • Nicolas Rietsch, Strategy and Change, IBM Global Business Services

  • Laurent Barnier, Associé, BGFI

  • Isabelle Carcassonne, Performance Management, IBM Software Group

 

Corner 3 : LU’Harmony, construire une filière blé unique respectueuse de l’environnement, en partenariat avec les Agriculteurs

  • Jean-Philippe Pare, Président Directeur Général de LU France

  • Alain Guillemin Directeur Général de Terrena

 

9h30 - 11h ATELIER 2 : FACE AUX CONTRAINTES, LES POLITIQUES DE RÉGULATION SUFFISENT-ELLES ?

À l’heure actuelle, un certain nombre de contraintes s’exercent sur la communauté internationale. On pense en premier lieu au caractère limité des ressources énergétiques, et notamment le pétrole. Ensuite, on peut évoquer le défi de la croissance démographique ou encore le phénomène de migrations climatiques. Mais comment agir face à ces contraintes ? Cette question nous conduit à revenir sur la notion d’arbitrage : doit-on privilégier la nature ? Comment mettre en place cet arbitrage ? Aujourd’hui, on se rend compte que si le monde des dirigeants parle de régulation, c’est parce que ce concept permet de réguler le libéralisme et son modèle de développement. Mais est-ce véritablement un concept capable de faire évoluer le monde ?

 

  • Thierry Raes, Président d’Ecobilan, Associé, PricewaterhouseCoopers

  • Carmen María Escoto Fernández, Magistrat à la Cour Suprême de Justice (Costa Rica)

  • Alice de Brauer, Directrice du Plan Environnement du Groupe Renault

  • Jean-Pol Poncelet, Directeur Développement Durable et Progrès Continu, Areva

  • Nicole Guedj, Présidente de la Fondation Casques Rouges, Présidente, WICO France

Modérateur :

 

11h – 11h30 Pause

 

11h30 - 12h30 Focus

Focus 3 : Les enjeux de l’éco-mobilité

  • Fabien Derville, Membre du Directoire et Directeur Général, Norauto Groupe

  • Marianne Vanderschuren, Maître de conférences au département de génie civil, Université de Cape Town (Afrique du Sud)

  • Jean-Pierre Farandou, Directeur Général Délégué, SNCF Proximités

  • Odile Kirchner, Directrice du programme Nouvelles Offres Mobilités, Renault

Modérateur : Hubert Coudurier, Directeur de la rédaction du Télégramme de Brest

 

 

 

 

Focus 4 : Mobiliser l’économie carbone au service la biodiversité, du développement et des communautés

  • Urs Brodmann, Membre du Comité Executif, First Climate

  • Bernard Giraud, Vice President - Sustainability and Shared Value Creation, Danone

  • Djibo Leyti Ka, Ministre de l’Environnement, de la protection de la nature, des bassins de rétention et des lacs artificiels (Sénégal)

  • Anada Tiega, Secrétaire Général, Convention Ramsar (Niger)

Modérateur : Michel Ktitareff, Les Echos

 

12h30 – 14h Déjeuner

 

14h - 15h30 ATELIER 3 : QUELLES VALEURS COMMUNES DANS UN MONDE MULTIPLE ET COMPLEXE ?

L’humanisme, conception de l’homme au centre de l’univers, semble aujourd’hui quelque peu dépassé. Qu’en est-il de l’humanisme surtout prométhéen à l’heure de la prise en compte de la biosphère ? Ces deux concepts d’humanisme et de biosphère apparaissent comme étant diamétralement opposés ; et face à cette opposition, on a pendant longtemps privilégié les valeurs de 1789, l’égalité et la liberté. Mais aujourd’hui, face à de nombreuses interrogations, on met de plus en plus en avant le concept d’équité, cantonné cependant dans une sphère de philosophie politique, sans arriver à en faire une valeur de référence commune pour les peuples. D’un point de vue politique, on peut se demander si le modèle de démocratie athénienne sera encore possible à 9 milliards d’habitants. Ne faut-il pas inventer un autre modèle qui permette aux peuples de prendre leur destin en mains, au moment où l’individualisme est de plus en plus présent, même au sein des civilisations les plus holistes ? Ou au contraire faut-il s’inventer les fondements d’un destin collectif de l’humanité respectueuse de la nature ?

  • Mercedes Erra, Présidente, BETC Euro RSCG

  • Dominique Lafont, Directeur Général, Bolloré Africa Logistics

  • Bernard Perret, Membre du Conseil Général de l’environnement et du développement durable, Ministère de l’Écologie, de l’Énergie du Développement Durable et de la Mer

  • Salifou Sawadogo, Ministre de l’Environnement et du Cadre de vie (Burkina Faso)

Modérateur : Jean-Marc Sylvestre, Directeur adjoint de l'information de TF1 et LCI, Membre du Conseil d’Administration du Press Club de France

 

 

15h45 – 16h15 Grand Témoin : Jacques Richier, Directeur Général, Allianz

 

 

16h30 – 17h00 Grand Témoin : Madame Rachida Dati,

Ancien Ministre, Député Européen, Maire du VIIème arrondissement de Paris  

 

 

 

17h15 – 17h45 Faces à faces

Face à Face 4. Le développement durable est-il en passe de définir une nouvelle sensibilité éthique ?

  • Dominique de Courcelles, Directeur de recherche, CNRS

  • Michel Puech, Maître de conférences, Université Paris IV – Sorbonne

Modérateur : Amobe Mevegue, Directeur de la publication, Afrobiz, Journaliste, RFI

 

Face à Face 5. Les NTIC, levier du développement durable en Afrique ?

  • Gabriel Cohn Bendit, Président, Les Amis d’Europe Ecologie

  • Léon-Charles Ciss, Directeur Marketing, Orange-Zones AMEA

Modératrice : Anne-Sophie Novel, Fondatrice Ecolo Info

 

 

Face à Face 6. Est-ce la fin des paradis fiscaux?

  • Luc Lamprière, Directeur, Oxfam France

  • François d'Aubert, ancien Ministre du Budget et de la Recherche, Délégué général à la lutte contre les juridictions et les territoires non-coopératifs

Modérateur : Jacques Secondi, Grand Reporter, Le Nouvel Économiste

 

 

Face à Face 7. L’éducation au développement durable dans les banlieues

  • Sonia Imloul, membre du Conseil économique et social, chargée de mission Action sociale à la Délégation interministérielle à la Ville.

  • Jacques Bregeon, fondateur du CHEE&DD, Collège des Hautes Etudes de l'Environnement et du Développement Durable

Modérateur : Mamadou Gaye, Journaliste, Fondateur MG Consulting

 

Face à Face 8. Le poste de directeur développement durable est-il voué à disparaître ?

  • Hélène Valade, Présidente C3D, Directrice du Développement durable, Lyonnaise des Eaux

  • Jacques Kheliff, Directeur du Développement Durable, Rhodia

Modératrice : Sylviane Villaudière, Présidente, Alliantis

 

 

18h00 – 19h00 Focus

Focus 5 : Le développement durable dans les pays en voie de développement : défis et perspectives

  • Hamid Narjisse, Vice Président, Parlement (Royaume du Maroc)

  • Issouf Baco, Ministre de l'Environnement et de la Lutte contre la Désertification (République du Niger)

  • Joaquin Munoz, Directeur Général Max Havelaar

  • Jean-Pierre Elong Mbassi, Secrétaire Général, CGLUA (Bénin)

  • François Naoueyama, Ministre de l'Environnement et de l'Ecologie, (République Centrafricaine)

Modératrice : Christine Oberdoff – Rédactrice en Chef, Ushuaïa TV

 

Focus 6 : Quelle sécurité énergétique pour demain

  • Pr Aboubacar Namoda, Conseiller spécial du Président de la République du Niger en Développement solaire

  • Abdelkebir Zahoud, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'Environnement, chargé de l'eau et de l'environnement (Royaume du Maroc)

  • Bruno Rebelle, Directeur Général, Synergence

Modérateur : Jean-Louis Caffier, journaliste, LCI, Président, Association Climat Énergie Humanité Médias.

 

--- SAMEDI 28 NOVEMBRE 2009 ---

 

8h30 - 9h15 Corners

Corner 3 : Enquête SNCF / Norauto

  1.  
    • Bénédicte Barbry, Directrice de la communication et du développement durable, Groupe Norauto

  • Jean Louis Jourdan, Directeur du Développement Durable, SNCF

Corner 4 : Étude sur la modélisation économique du rôle du véhicule électrique

  • Jean-Charles Hourcade, Directeur Centre International de Recherche sur l’Environnement

et le Développement

 

Corner 5 : L'observatoire HSBC de la confiance climatique 3eme édition : quelles évolutions mondiales ?

  • Marine de Bazelaire, Directrice du Développement Durable - HSBC France

 

 

9h30 – 10h30 Focus

Focus 7 : Quel sera le climat des affaires en 2050 ?

En partenariat avec WBCSD (World Business Council for Sustainable Development)

  • Dr. Per Sandberg, Directeur Général du Business Role Focus Area et Directeur de projet Vision 2050, WBCSD

  • Elizabeth Pastor-Reiss, Fondatrice et Directrice, Ethicity, cabinet de conseil en développement durable et marketing éthique

  • Boualem M’Rakach, Président de la Confédération Algérienne du Patronat, Membre fondateur et représentant de l’Union Maghrébine des Employeurs Algériens et Président Directeur Général du Groupe Algérien « entreprises communes »

  • Benoît Gougeon, Directeur des secteurs pour la division logicielle, IBM France

  • Antoine Gambi, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Régionale et de la Francophonie, (République Centrafricaine) 

Modérateur : Dominique Pialot, Journaliste, La Tribune

 

Focus 8 : La croissance verte est-elle l’unique solution à la crise ?

En partenariat avec l’UNEP (United Nations Environnemental Program)

  • Fabrice Bonnifet, Directeur Développement Durable et Qualité Sécurité Environnement, Groupe Bouygues

  • Philippe van de Maele, Président, Ademe

  • Gilles Vermot-Desroches, Directeur Du Développement Durable Schneider Electric

  • Abdoulaye Dia, Membre de l'Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal, Président de la Commission scientifique de la Grande Muraille Verte (Sénégal)

  • Chrysostome Mekondongo, Ministre Délégué auprès du Ministre d’Etat aux Mines, à l’Energie et à l’Hydraulique, (République Centrafricaine)

Modérateur : Didier Ades, France Inter, Membre du Conseil d’Administration du Press Club de France

 

10h30 – 11h Pause

 

11h - 12h30 ATELIER 4 : COMMENT CIVILISER LA CRISE ?

Face à la récurrence des épisodes de crise, qui semblent se répéter inlassablement au fil du temps, on peut se demander si « la crise » ne devient pas un état permanent, dont la banalisation empêche les reconstructions. L’inconscient collectif mondial aurait-il intériorisé les ruptures comme des phénomènes à accommoder, pour continuer « comme avant » la marche du monde? Au regard du comportement schizophrénique des gouvernants, qui mettent en scène les plans de lutte contre la crise sans aller jusqu’à des ruptures pourtant indispensables, on peut le soupçonner. L’histoire montre que l’absence de courage politique, l’incapacité à délimiter, y compris juridiquement, l’avant de l’après, mène à la plus dramatique des ruptures : la guerre, dont le risque au 21ème siècle est permanent. Ce refus de concevoir les ruptures salutaires exprime finalement un manque de confiance dans la part « humaine » des peuples, et laisse le champ libre à « l’ensauvagement » insidieux. Les trois derniers millénaires ont construit une civilisation prométhéenne et triomphante, mais aujourd’hui, la civilisation ne consiste-t-elle pas à rompre avec Prométhée pour construire une civilisation compatible avec les équilibres de la biosphère ?

 

  • André Brahic, Astrophysicien au Commissariat à l’Energie Atomique

  • Baltasar Garzon, Juge, Audencia Nacional (Espagne)

  • Hervé Le Treut, Membre de l’Académie des Sciences, Directeur, Fédération Institut Pierre Simon, Professeur à l’Ecole Polytechnique

  • Marc Fossier, Directeur exécutif Responsabilité Sociale d'Entreprise. France Télécom – Orange

  • Charles Milhaud, Ancien président des Caisses d’Épargnes, Président de CM conseils

Modérateur : Sylvain Attal - France 24

 

 

12h30 - 13h Grand Témoin : Abdoulaye Bio Tchané,

Président, Banque Ouest Africaine de Développement (Togo)

 

13h - 14h30 Déjeuner

 

 

14h30 - 15h Grand Témoin : Jacques Toubon,

Ancien Ministre, Secrétaire Général du Cinquantenaire des Indépendances Africaines en 2010

 

 

15h15 – 15h45 Tribunes

Tribune 1. MSN

  • Alexandre Michelin, Directeur Editorial et des Contenus de MSN.fr, groupe Microsoft

Tribune 2. Club XXIème Siècle

  • Chenva Tieu, Directeur, On Line productions, Eurotrésorerie, Club XXIème siècle

  • Fleur Pellerin, Conseillère Référendaire à la Cour des Comptes, Club XXIème Siècle

 

Tribune 3. Appel pour une République multiculturelle et post raciale

  • François Durpaire, Docteur et Agrégé d'histoire et Co-fondateur du mouvement Pluricitoyen, Directeur de l’Institut des Diasporas Noire Francophones

Tribune 4. L’accessibilité des personnes à mobilité réduite

  • Nathalie Bellity, Consultante Associée, Ethic RH

  • Christine Deloy, Directrice du Développement International, Lucien Barrière

  • Eric Derville, Président, Fondation Norauto, Fondateur, Norauto Groupe

 

16h00 – 16h45 Session de clôture : LA RESPONSABILITE COMME CLE D’UN FUTUR DESIRABLE 

  • Bettina Laville, Avocate Associée, Landwell & Associés, Fondatrice et Présidente d'honneur du Comité 21, Présidente du Mouvement "Vraiment Durable"

  • Corinne Lepage, députée européenne, 1ère Vice Présidente de la commission environnement, santé publique et sécurité alimentaire, membre de la délégation du Parlement Européen dans les négociations de Copenhague, ancien Ministre de l’environnement





Partager cet article

Published by Nathalie Bellity - dans Actualité internationale
commenter cet article
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 18:06
Pour des raisons essentiellement professionnelles, j'ai choisi de m'installer à Nice au cours de cet été afin de travailler au plus près avec les entreprises et centres de recherches de Sophia Antipolis.

Je reste néanmoins fidèle à Sarcelles, la ville où j'ai grandi et qui m'a tant apporté. Même si je prends un peu de recul, je serai très fréquemment à Paris et à Sarcelles pour continuer mon travail d'expert auprès des entreprises et des collectivités locales.

Je vais intervenir comme d'habitude dans des colloques et auprès des médias pour défendre la place des personnes handicapées. Je poursuivrai aussi mon combat en préparant un nouveau livre et je souhaite conduire un projet important d'observatoire citoyen des politiques du handicap pour lequel j'ai mobilise plus de 700 internautes en quelques mois.

Même si je n'habite plus Sarcelles, j'espère rester en contact avec beaucoup de Sarcellois via mon blog et Facebook.

Malgré les difficultés et malgré la crise que nous traversons, je reste une battante comme tous les sarcellois. Dans cet esprit, je continuerai bien entendu à exprimer mes convictions de gauche et à défendre mes valeurs humanistes et de solidarité en continuant à être au service des plus faibles.

Partager cet article

Published by Nathalie Bellity - dans Archives Sarcelles
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 16:30
MON PORTRAIT SUR OMEGA TV
MON PORTRAIT AU 20 H DE FRANCE 2

Partager cet article

Published by Nathalie Bellity - dans Egalité pour tous
commenter cet article
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 15:30
Alors que la loi de 2005 impose à chaque établissement scolaire d'inscrire d'office les enfants handicapés du quartier, la réalité est bien différente.

Une réalité illustrée par Yolande Raulet, 33 ans, une habitante de Bon Encontre (Lot-et-Garonne) qui a porté plainte "contre le ministère de l'Education nationale et ses représentants, au titre de la non scolarisation de son enfant" souffrant d'un "panhypopituitarisme" occasionnant un handicap, dont un léger retard mental.

Cette mère avait reçu en juillet une décision de la commission des personnes handicapées du Lot-et-Garonne accordant à son fils une AVS en continu sur le temps scolaire dans l'école maternelle de Bon Encontre, explique-t-elle dans sa plainte dont l'AFP a obtenu une copie.

"A la rentrée, il n'y avait pas d'AVS pour s'occuper de mon enfant. La directrice de l'école a refusé de le prendre en charge", a-t-elle expliqué à l'AFP.

"Aujourd'hui, je dépose plainte pour faire bouger les choses car je ne suis pas le seule dans ce cas-là, d'ailleurs je fais partie d'un collectif de parents qui vient de se constituer", a ajouté Mme Raulet, qui affirme simplement souhaiter que "la loi soit appliquée".

Cette situation est loin d'être maginale. La plupart du temps, les accès des bâtiments scolaires restent impraticables, et dans certains cas,  les enseignants se montrent réfractaires, souvent par manque de formation à ce sujet. Les auxiliaires de vie scolaire (AVS) que la loi a prévus pour aider l'enfant à se déplacer et pour jouer un rôle de stimulation et de médiation avec son entourage, sont eux-même en nombre très insuffisant comme le démontre ce témoignage.

L'attitude du législateur est d'autant plus surprenante que les élus qui ont voté cette loi en 2005 appartiennent au même parti que les politiciens qui décide du budget qui lui est consacré...

A quoi bon voter une loi si l'on ne débloque pas les moyens qui permettent de l'appliquer !

 



Partager cet article

Published by Nathalie Bellity - dans Actualité nationale
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 00:06
J'ai suivi de près les conclusions de la conférence départementale pour l'emploi organisée par le Conseil général le 28 novembre dernier à Cergy.

Un certain nombre d'annonces faites par le Président du Conseil général, Didier Arnal, font écho à ma récente campagne aux élections cantonales : l'aide au permis de conduire pour les jeunes sera bien mise en place en 2009 ! Les créateurs d'entreprises de l'est du département devraient être également particulièrement aidés via des des dispositifs de fonds de garantie et de prêts d'honneur pour compenser la frilosité actuelle des banques. De plus, le Conseil général va s'engager dans la plateforme d'intiatives locales EVOIE, structure que je connais bien pour y avoir siègé durant 5 ans.

Je me félicite de ces premières mesures mais il me semble qu'elles passent sous silence le fait que ce sont les plus défavorisés qui vont sans doute être les premiers touchés par la montée confirmée du chômage : les précaires, les séniors, les travailleurs handicapés.... seront les premiers à rejoindre l'ANPE si on ne les protège pas. Des aides spécifiques doivent être créées pour ces publics particulièrement fragilisés par la crise. Je souhaite d'abord que la cellule de veille annoncée par le Conseil général prenne bien en compte ces catégories de demandeurs d'emploi.

Au-delà, je continue de regretter que les assocations agissant pour l'emploi des personnes handicapées n'aient pas été conviées à cette conférence, alors qu'il faut trouver des idées innovantes et placer le Conseil général aux côtés des plus faibles. Ce que j'attends des élus de gauche, c'est justement de nous protéger et nous défendre face à la crise. Espérons que cette conférence sera le début d'un plan plus vaste, à la hauteur des enjeux réels. Je reste prête a y participer bien entendu.

Partager cet article

Published by Nathalie Bellity - dans Archives Val d'Oise
commenter cet article